fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression

"Je suis enfin GUERIE !"

« 21 avril 2015, et voilà, on y est … j’ai 5 ans ! (enfin 5 ans de greffée). Aujourd’hui est un jour très important pour moi : je suis enfin GUERIE ! Ah, cela fait du bien de pouvoir se le dire et de partager avec vous cette joie ! ».

Cet hymne à la vie est celui de Laurène, une jeune fille touchée par la leucémie à l’âge de 16 ans, que l’association a accompagnée tout au long de son combat. Une victoire qui donne tout son sens à notre engagement et renforce notre détermination à le poursuivre.

En 2009, alors que Laurène est au Canada dans une famille d’accueil, elle manifeste un train de fièvre qui, après avoir été imputé à des problèmes dentaires, est rapidement diagnostiqué comme la manifestation d’une leucémie... Tout de suite, les parents de Laurène et sa sœur aînée partent au Canada pour l’entourer pendant les premiers traitements et dès que cela est possible, Laurène est rapatriée dans un avion sanitaire sur le CHU de Nantes pour y être soignée, puis greffée.

Cinq ans ont passé, et aujourd’hui, Laurène nous livre ce magnifique témoignage :

"Comme vous le savez, j’ai été frappée à l’âge de 16 ans par cette infernale et terrible maladie que j’ai surnommée « Pitou ». Je peux vous dire que ce cher Pitou m’a mise à rude épreuve et m’a fait vivre « l’impensable » : le stérile, les chimiothérapies, l’isolement, la perte des cheveux, les joues de hamster, les cathéters, les sondes gastriques, la fatigue, les douleurs, les angoisses, les faux espoirs, la patience, mes reins, mon foie, mon coeur, ma peau, mes muscles, mes os mais surtout mes petits poumons… Quel bouleversement pour moi qui était encore si jeune et insouciante.
Ma bataille contre Pitou a été longue, dure, éreintante et fastidieuse. Cependant, je dois le reconnaitre, Pitou m’a aussi beaucoup apporté : pendant ces cinq années, je me suis dépassée et ai pu découvrir en moi une force dont je n’imaginais pas l’existence. J’ai aussi découvert une nouvelle facette de la vie, beaucoup plus riche et bien plus belle qu’avant. J’ai ouvert les yeux sur toutes les magnifiques personnes qui faisaient partie de ma vie et rencontré des personnes incroyables : ma famille, mes amis, mes médecins, c’est mon armée de soldats à moi. Nous nous sommes battus ensemble contre cette saleté de Pitou et nous avons gagné ! Sans eux, je ne serais pas là aujourd’hui, ils m’ont soutenue coûte que coûte, et nous sommes sortis de ce combat solides et soudés comme le roc. Bien sûr, je remercie une fois encore ma super grande soeur qui m’a, le 19 avril 2009, fait le plus cadeau du monde en me donnant sa moelle !

Si l’on m’avait dit qu’avec mes 24 % de capacité respiratoire et toutes mes autres fichues complications j’allais pouvoir partir en Espagne , à Prague , à Berlin en Thaïlande ,au Maroc… que j’allais avoir mon bac, que je pourrais faire les études que je voulais, avoir mon propre appartement, passer mon permis, aller à la cérémonie des césars, aller en boîte de nuit, sortir faire la fête jusqu’à 7 heures du matin, partir en festival, aller aux concerts et spectacles de Jack Jonson, d’Aloe Black, Beyonce, Jay-z, Florence Forestier, Stéphane Rousseau…. ma réponse aurait été : IMPOSSIBLE !
Eh bien que vous dire, sinon que cette phrase : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait » me semble tout d’un coup très adaptée.
Actuellement, j’ai encore de sévères complications pulmonaires et mon avenir reste toujours très flou… Je suis comme me l’a dit mon médecin dans une situation assez « précaire ». Malgré tout, j’ai bon espoir d’aller mieux. Même si tout ne sera pas simple je suis convaincue que ma vie sera tout de même extraordinaire grâce à chacun d’entre vous donc merci !
MERCI à chacun d’entre vous pour avoir été tout simplement là, que ce soit par la pensée ou physiquement ! "

Avril 2015