fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression

Laurie, 27 ans

En septembre 2010, j’étais extrêmement fatiguée. Une petite infection au doigt m’a fait consulter. Le diagnostic : leucémie aiguë.
Un combat au quotidien démarre mais ma volonté de vivre, la ténacité des soignants, l’amour de ma famille, le soutien des proches et même d’inconnus m’ont permis de rentrer chez moi pour Noël. Cependant, très vite, on parle de la nécessité d’une greffe et mes frères et sœurs ne sont pas compatibles. Un donneur compatible est trouvé sur le registre des donneurs volontaires de moelle osseuse : 1 chance sur 1 million !

Comment as-tu vécu cette greffe ?

C’est beaucoup de joie et de craintes mélangées : j’ai l’espoir de guérir et la conscience des risques de rejet.
6 semaines en secteur stérile, 1 00 jours post greffe et 6 mois de surveillance stricte pour un résultat : ma nouvelle moelle a bien pris ! On a fait une grande fête avec toute la famille pour les « 1 an » !

Et le donneur ?
C’est un homme plus vieux que moi. Au « 1 an » de la greffe, je lui ai écrit une lettre anonyme qui lui a été transmise par les médecins, pour le remercier. Il m’a répondu qu’il était heureux de ce don pour me sauver, que cette date resterait gravée dans sa mémoire et qu’il utilisait mon courrier en témoignage pour recruter de nouveaux donneurs.