fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF Format pdf
impression Impression

Marie, 51 ans

Un jour on vous annonce : « Madame, vous avez une leucémie ».
Douche glaciale, votre vie s’arrête brutalement.
S’en suivent bon nombre d’explications et de conseils. Parmi eux, sonne « greffe de moelle osseuse ». Le médecin m’explique la complexité et la rareté de ce don. Cela risque d’être long. Il précise aussi : « c’est votre seule solution de survie ».
Les mois passent, avec des périodes difficiles, douloureuses physiquement et compliquées psychologiquement. Heureusement, je suis accompagnée du soutien précieux de ma famille, de mes amis et du personnel médical très présent et à l’écoute.
Et un jour, on vous annonce : « Madame, nous avons trouvé un donneur compatible ». Curieux sentiments alors : mélange de joie et de crainte. Mais c’était là aussi ma seule chance.
Aujourd’hui, j’ai reçu cette greffe, don d’une personne que j’imagine pleine de générosité et d’humanité.
Grâce à elle, je peux espérer la guérison, poursuivre ma vie auprès de ma famille, peut être avoir un jour la joie de connaître mes petits enfants. Oui, je peux espérer vivre, des mots qui ont désormais une toute autre valeur.
Comment la remercier ? Les mots sont si faibles compte tenu de ce qu’elle m’a offert.